Vente directe : une croissance enregistrée en 2013

En ces temps de crise, la vente directe est le secteur qui offre le plus de chances de trouver un emploi. En effet, celle-ci fait partie des rares domaines ayant connu une croissance en 2013.

En ces temps de crise, la vente directe est le secteur qui offre le plus de chances de trouver un emploi. En effet, celle-ci fait partie des rares domaines ayant connu une croissance en 2013.

Vente directe : un générateur d’emploi

Le cabinet d’études Xerfi ne s’est pas trompé dans la prévision qu’elle a émise en 2012 à propos de la croissance de la vente directe en 2013. Même si les chiffres officiels n’ont pas encore été fournis, la croissance a atteint les 4 % prévus. En effet, en octobre 2013, ils ont été près de 500.000 personnes à travailler dans le secteur en France au mois d’octobre 2013, contre 403.000 à la fin de l’année 2012. Ce qui représente près de 97.000 emplois créés, contre seulement 39.000 entre 2010 et 2011. L’objectif des 100.000 emplois créés sur trois ans, inscrit dans l’accord signé entre le ministère du Travail et la fédération de la vente directe, a donc été dépassé plus tôt que prévu.

 

Vente directe : un secteur attractif

L’existence de la vente directe constitue une opportunité pour les personnes ayant perdu leur emploi ou qui souhaitent compléter leur revenu. C’est ce qui explique l’augmentation du nombre de personnes s’intéressant à ce secteur depuis 2008. Et cette tendance n’est pas près de s’arrêter. Dans les prochaines années, la France pourra rattraper son retard dans la vente directe face aux autres pays comme le Royaume-Uni et l’Allemagne qui comptent respectivement 2,1 et 1,5 fois plus de vendeurs.

 

Vente directe : l’équipement de foyer toujours en tête

La crise n’est pas le seul facteur de la tendance croissante de la vente directe en France. Il y a également le besoin croissant de lien social, de convivialité et de proximité envers les consommateurs. Dans la majorité des pays, l’équipement de foyer, c’est-à-dire l’ameublement et l’électroménager, occupe la première place depuis plusieurs années. On observe néanmoins une percée des produits de beauté et de bien-être, des produits de mode et des produits alimentaires.

Related posts

Leave a Comment