VDI : la différence avec le statut d’auto entrepreneur

VDI

En matière de vente directe, vendeur à domicile indépendant et auto entrepreneur sont deux termes que l’on utilise fréquemment. Souvent, on a tendance à les confondre, faute de précision. Il faut, toutefois, signaler que dans leur statut respectif, certains points font la différence entre un VDI et un auto entrepreneur.

VDI : en quoi consiste le métier ?

Le métier de VDI consiste en fait à proposer des produits ou des prestations directement aux clients. À cet effet, le vendeur se déplace dans le but d’aborder ces derniers à leur domicile. Ce qui différencie le VDI d’un simple vendeur à domicile est qu’il travaille pour le compte d’une entreprise déterminée. Le statut de vendeur à domicile indépendant est donc défini par cette dernière. Ce qui signifie qu’il y est rattaché et fait partie de ses employés.

VDI et auto entrepreneur : la différence

Si dans le cadre du VDI, le vendeur est considéré comme un employé qui représente une entreprise quelconque, il en est autrement pour l’auto entrepreneur. En effet, le statut de ce professionnel l’oblige à se déclarer en tant que travailleur indépendant et qui ne travaille que pour son propre compte. Le paiement des charges sociales lui revient en entier.

VDI ou auto entrepreneur : que choisir ?

Le VDI et l’auto entrepreneuriat sont deux activités qui peuvent aider à accéder à la création d’entreprise plus facilement. Les deux statuts permettent de cumuler deux emplois, dont celui principal et celui complémentaire. Il revient donc à chacun de choisir l’activité qui lui convient en fonction de ses attentes et de ses capacités. Notons, toutefois, que le VDI convient mieux à ceux qui veulent débuter dans le marketing de réseau, étant donné que le franchiseur est toujours là pour le  guider dans ses premiers pas.

Related posts

Leave a Comment