Législation et marketing de réseau

marketing de réseau

Le marketing de réseau est un système de commerce basé sur un réseau de vendeurs indépendants. Aussi appelé marketing relationnel ou multi level marketing (MLM) en anglais, il est régi par des législations fermes, notamment en France, contrairement à la vente pyramidale.

Marketing de réseau et loi sur la consommation

La règlementation des activités des entreprises de MLM rejoint de près les règlements sur la consommation stipulés par l’article L122-6. Une raison pour laquelle le MLM bénéficie d’une légitimité aux yeux de la loi. De plus, le contenu de cette dernière fait largement transparaître la différence entre la vente dite pyramidale – illégale – et le marketing de réseau.

La vente pyramidale est un système de vente où les bénéfices d’un membre se font en fonction du nombre d’adhérents. Cela, en exigeant d’eux une contrepartie financière. Par contre, en marketing de réseau, un recrutement n’est jamais rétribué. Les seuls bénéfices d’un membre se limitent à l’argent obtenu de par la vente de ses produits.

Marketing de réseau : vente réelle de produits

L’existence réelle de produits à vendre est l’essence même de la légitimité du MLM. Effectivement, il s’agit des produits proposés aux clients et aux revendeurs. Le système crée des partenariats ou des liens de commerce entre le vendeur et les futurs adhérents ou entre lui et les clients habitués. D’ailleurs, la qualité et l’efficacité des produits interviennent, en grande partie, dans l’évolution d’une affaire de marketing de réseau.

Le commissionnement en marketing de réseau

Ce qui différencie le MLM, c’est aussi le commissionnement. En marketing de réseau, le commissionnement de recrutement est limité à l’achat de produits de démarrage par le nouvel adhérent chez son recruteur. Pour rester dans la légalité, ces marchandises doivent être reprises par le recruteur ou la société de marketing de réseau, dans le cas où le vendeur ne réussit pas à les écouler. Dans ce cas, l’entreprise se doit de rembourser à l’adhérent les produits non vendus.

Related posts

Leave a Comment