Vente directe : comment prospecter ?

vente directe

En 2012, le secteur de la vente directe représente un chiffre d’affaires de 3,85 milliards d’euros (Fédération de la vente directe). En France, plus de 500 000 distributeurs sont concernés par ce secteur.

Les avantages de la vente directe

La vente directe offre des avantages importants, d’une part aux personnes qui désirent s’assurer une source de revenus et de développer leur propre affaire ; d’autre part aux consommateurs habitués à effectuer leurs achats autrement que dans les magasins et centres commerciaux.

La vente directe permet à des milliers de personnes de trouver un premier emploi ou d’effectuer une reconversion. Travailler en dehors des structures traditionnelles est possible grâce à cette alternative positive. La vente directe est une méthode de distribution moins vulnérable à certains problèmes liés aux circuits de distribution classiques. C’est d’ailleurs la raison du succès de multiples entreprises de vente directe, comme Amway, Herbalife, Mary Kay…

Qui sont les acteurs de la vente directe ?

Les distributeurs exercent leur activité de façon indépendante dans le cadre de la vente directe. Ils vendent leurs produits et services en ayant un contact direct avec le client. Ces distributeurs indépendants ne sont pas les employés des sociétés dont ils assurent la diffusion des produits, mais des commerçants possédant leur propre commerce. Ils ont l’opportunité de faire des bénéfices sur ce qu’ils vendent et acceptent les responsabilités et les risques inhérents à une activité commerciale.

Comment prospecter dans la vente directe ?

A l’heure actuelle, les entreprises spécialisées dans la vente directe commercialisent chaque année des produits de consommation représentant plus de 18 milliards de dollars aux Etats-Unis, et plus de 10 milliards de dollars au sein de l’Union européenne.

La vente directe peut être une activité distrayante. Néanmoins, c’est avant tout un métier nécessitant un minimum de formation à la vente, d’assiduité et de motivation. Pour ce faire, le vendeur doit adopter quelques règles d’optimisation des actions de prospection : hiérarchisation des cibles, études des lieux des sources de prospection et analyse des résultats obtenus, recherche de nouvelles sources de prospection (fichiers, réseaux, évènements, parrainages, etc.)

Related posts

Leave a Comment