VDI: l’importance du kit de démarrage

Le kit de démarrage constitue pour certaines personnes un frein pour l’accès à une opportunité de marketing de réseau. En fait, celles-ci ne connaissent pas son importance. Pour leur faire changer d’idée, il faut leur expliquer qu’un distributeur indépendant est comme un franchisé.

 

Obtenir le matériel pour commencer son activité de VDI

Le VDI devra souvent se déplacer auprès du client dans l’exercice de son activité. Pour ne pas arriver les mains vides,ildoit amener avec lui les produits à faire valoir. Comme il n’est pas un salarié, l’entreprise de marketing de réseau ne lui remettra pas gratuitement le matériel de démarrage, pourtant indispensable aux démonstrations. C’est le premier angle de vue permettant d’établir la ressemblance entre un distributeur indépendant et un franchisé. Ce dernier devra verser quelques dizaines à quelques millions d’euros pour pouvoir obtenir sa première boutique, son entrepôt, son magasin de stock de marchandise et ses premiers produits. Dans le MLM cependant, le capital de départ exigé pour acquérir le kit de démarrage est plutôt faible, allant seulement de quelques dizaines à quelques milliers d’euros.

 

Mieux connaître ses produits

En versant ce capital de démarrage, le nouveau distributeur indépendant obtiendra de la part de l’entreprise de marketing de réseau « une offre clé en main sur un plateau d’argent ». Le kit qui lui sera attribué contiendra en effet, entre autres, un échantillonnage de produits, des bons de commande, des DVD, des dépliants, des flyers et des documents administratifs. Le VDI sera invité à utiliser une partie de l’échantillonnage pour en connaître plus sur les produits qu’il sera chargé de vendre. Comment peut-on inviter des personnes à utiliser un parfum sans avoir pu le tester et le sentir ? Mêmes remarques pour les autres produits cosmétiques et les compléments alimentaires, produits très demandés depuis quelques années dans l’univers du marketing de réseau. L’autre partie de l’échantillonnage pourra directement être revendue aux prospects, dès la fin de la première présentation. Si les choses se passent bien, le distributeur indépendant peut demander à l’entreprise de marketing de réseau de lui livrer une quantité plus conséquente de produits.

 

Et devenir son propre patron

La plupart des propositions d’opportunité MLM n’exigent qu’une ou deux centaines d’euros pour le kit de démarrage. Pourtant, les avantages sont presque les mêmes que ceux d’un franchisé en ne citant que la notoriété de l’entreprise que l’on va rejoindre et celle des produits proposés par cette entreprise. Mieux encore, le distributeur devient son propre patron. Il ne sera pas tenu en effet d’atteindre un objectif par la société de marketing de réseau. Malgré cela, il devra savoir se fixer des limites. Ses rémunérations sont en effet relatives à ses ventes et à celles des personnes qui vont constituer son réseau.

Cependant, en devenant VDI, on pourra, si l’on dispose d’un réseau performant, se contenter des commissions tirées des résultats de ses filleuls. Inscrivez-vous sur notre newsletter pour générer vos premiers revenus avec ce statut.

Related posts

Leave a Comment