Créer son entreprise : quelle forme juridique adopter ?

créer son entreprise

Créer une entreprise n’est pas chose facile et cela n’est pas donné à tout le monde. Toutefois, avec une bonne dose de volonté et des études supérieures axées sur le sujet, de bons résultats sont garantis.

Créer son entreprise tout seul

Celui qui veut créer son entreprise doit se soumettre à plusieurs règles de constitution. Il est le seul actionnaire. Avec ce genre d’entreprise, il faudra engager ses biens personnels si jamais celle-ci tombe en faillite. Par contre, en cas de succès, le fondateur sera le seul à en bénéficier. Pour créer son entreprise, il aura au choix une « entreprise individuelle », une « EURL » ou « Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée », et enfin la SASU ou Société par Action Simplifiée Unipersonnelle.

Créer son entreprise avec des associés

Créer son entreprise peut être un travail d’équipe. Les biens sont alors répartis entre les associés. Dans cette optique, on parle de société, puisque le statut juridique est bel et bien distinct et permet de distinguer les biens communs et ceux individuels. Ces types de société possèdent 3 alternatives juridiques, dont la société commerciale. Elle se divise encore en sous-groupe. La SNC ou Société en Nom Collectif considère les actionnaires comme des commerçants, ayant des dettes communes.

Créer son entreprise en tant que SARL (Société À Responsabilité Limitée), SA (Société Anonyme), SAS (Société par Action Simplifiée) ou encore SCA (Société en Commandite par Action) ne considère pas l’associé en tant que commerçant. Les dettes sont personnelles et dépendent des apports de chacun.

Créer son entreprise sans objectif financier

Créer une société en groupe offre comme possibilité la « société civile ». En cas de faillite, chaque associé devra payer ses dettes selon sa part d’action. Avant de créer son entreprise en société civile, sachez que certaines structures sont également considérées comme particulières et ne recherchent pas trop de bénéfices.

Avant de créer son entreprise, il est nécessaire de calculer les bénéfices pouvant être générés, de déterminer le régime social, les avantages et les inconvénients, la volonté de trouver des associés ou non, etc.

Related posts

Leave a Comment