Création d’entreprise : savoir choisir son statut

création d'entreprise

Il existe différents statuts à attribuer à une entreprise : les statuts d’Entreprise Individuelle ou EI, d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ou EURL, et enfin celui d’auto-entrepreneur. Voici quelques informations sur leurs spécificités, leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Création d’Entreprise Individuelle ou EI

Une Entreprise Individuelle (EI) ne nécessite pas de capital social, un point positif pour votre création d’entreprise si votre budget est très limité. Elle n’est donc composée que de l’entrepreneur individuel qui sera rémunéré avec les bénéfices mêmes de son entreprise. Sur le plan social, l’EI est classé sous le régime  des non-salariés. L’entrepreneur individuel est soumis uniquement aux impôts sur le revenu.

  • Avantages: La création d’entreprise individuelle est simple. Elle est également facile à gérer et elle est parfaite pour les activités à chiffres d’affaires moyens.
  • Inconvénients: Etant donné que l’EI n’est composé que de l’entrepreneur individuel, aucun compte-rendu de sa gestion et de son chiffre d’affaires n’est effectué. Il est donc le seul responsable sur ses biens personnels.

Création d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ou EURL

Il n’y qu’un seul associé dans une EURL qui fixe également le capital social. L’EURL est dirigé par un gérant (l’associé lui-même ou un tiers).

  • Avantages: La responsabilité est limitée au montant de l’apport fait par l’associé unique pendant sa création d’entreprise. L’EURL est également soumise au régime des non-salariés et sur le plan fiscal, aux impôts sur le revenu.
  • Inconvénients: Il faut savoir pour la création d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée que le mode de gestion sera un peu plus compliqué que celui d’une EI ( convocation annuelle d’une assemblée générale, rapport de gestion de l’entreprise…).

 

L’auto-entrepreneuriat : une autre forme de création d’entreprise

L’auto-entrepreneur exerce une petite activité professionnelle indépendante (commerciale ou artisanale), bénéficiant ainsi de bas coûts administratifs dans ses démarches de création d’entreprise. Cette activité peut être régulière ou ponctuelle.

  • Avantages : Opter pour l’auto-entrepreneuriat pour sa création d’entreprise permet de bénéficier des régimes social et fiscal des microentreprises. De plus la déclaration des chiffres d’affaires peut se faire mensuellement ou trimestriellement
  • Inconvénients : Il a été établi un plafond de chiffres d’affaires à ne pas dépasser annuellement pour l’auto-entrepreneur selon son secteur d’activité.

Related posts

Leave a Comment